Cycle végétatif de la vigne. L’hiver. La taille.

La pluie incessante depuis des semaines  empêche  le personnel  de poursuivre les travaux dans le vignoble. La taille est terminée, mais nous devons finir de faire tomber les bois et les détruire par brûlage ou par broyage.

Nous devons également procéder ce mois-ci à l’entretien et à la remise en état du palissage : remplacements des piquets et du fil de fer.

N’oublions pas que la vigne est une plante pérenne dont la durée de vie atteint plusieurs dizaines d’années. Elle appartient au groupe des espèces lignifiées (tiges et racines) servant au stockage des matières de réserve élaborées par les feuilles. Durant la période végétative, les substances fabriquées par le feuillage et les éléments minéraux absorbés par les racines sont utilisés pour remplir trois fonctions physiologiques distinctes :

  •  Croissance et développement des tiges, feuilles, racines.
  •  Floraison, développement et maturation des raisins.
  •  Accumulation de matières de réserve énergétiques (amidon) dans les organes   lignifiés (tiges et racines)

Les bourgeons latents.

Les sarments formés chaque année durant la période de croissance portent à l’aisselle de chaque feuille un bourgeon qui ne se développe pas de suite. Il entrera en végétation au printemps suivant (débourrement) et donnera naissance à un sarment porteur de grappes.

La Taille

Si le vigneron ne « taillait pas la vigne » pour ne garder qu’un nombre réduit de bourgeons, le développement de ces nouveaux sarments conduirait à une diminution de la vigueur et de la productivité de la plante.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *