L’Histoire du vin de Bordeaux

Selon Frédéric Berthault  dans son livre « aux origines du vignoble bordelais » édité aux éditions Féret, l’histoire du vin de Bordeaux ou du moins de la vigne remonterait   entre l’an 40 et l’an 70 de notre ère.

En effet, lors des fouilles dans les années 80 avant d’ édifier le centre commercial St Christoly il a été retrouvé deux rangs de vigne plantées en alignement.ce qui apporte la preuve  que les bordelais savaient cultivaient la vigne.
St Crhistoly est le plus vieux quartier de Bordeaux qui s’est créé à la confluence de la Devèze et du Peugue. Ces deux affluents de la Garonne ont abrité le premier port. C’est à partir de St Christoly que s’est créée la ville de Burdigala. Les nombreuses fouilles menées au XIXième et XX ième siècles qui y ont été effectuées ont montré toute la richesse archéologique de ce quartier de Bordeaux.. Sources le Petit journal du vieux quartier de St Christoly à Bordeaux.
Les recherches menées par la suite sur les amphores destinées au transport du vin datant de l’an-30 A J-C venaient d’Italie puis d’Espagne. Celles destinées au transport du vin dans le bordelais n’apparaissent qu’autour de l’an 40. Il en a été découvert dans plusieurs sites de fouilles de vestiges romains du département. Ce n’est qu’à partir du II ième siècle que se développe la culture de la vigne  avec l’ancêtre du cabernet le cépage biturica. Le vignoble bordelais prend son essor sous le règne d’Aliénor d’Aquitaine au XII ième siècle. Sources Sud Ouest

Le directeur des éditions Féret Bruno Boidron dans ce même article du Sud Ouest du 23 août 2016 informe qu’ils vont bientôt lancer une collection ampélographique ou identification des cépages. Le premier livre de cette collection sera consacré au cabernet franc son auteur Louis Bordenave est chercheur à l’Inra et spécialiste en génétique et amélioration de la vigne.

L’évolution du vignoble et du commerce à Paris

Le vin de Paris.

Au vu des quelques vendanges prétexte à folklore qu’on y pratique désormais, on n’imagine guère que pendant quinze siècles l’agglomération parisienne fut au cœur d’une activité viticole importante.

Pourtant le vin, sa culture, sa consommation, ont accompagné chacun des épisodes majeurs de l’histoire sociale de la capitale. Comme tous les vignobles situés au nord de la Loire, le vignoble parisien est un effet de l’édit de Probus, libérant la culture de la vigne : au IVe siècle, il est déjà suffisamment important pour que Julien, empereur à Paris, se réjouisse d’y retrouver une végétation romaine, vignes et figuiers. L’empire, une fois effondré, le vignoble passa essentiellement sous contrôle monastique : l’abbaye de Saint-Denis exploitait au IXe siècle la plus grande partie des vignes qui ceinturaient la capitale. Lire la suite

L’évolution du vignoble dans les régions qui constituent la France d’aujourd’hui

* La Gaule a connu le vin bien avant l’invasion romaine, grâce à des commerçants étrusques qui, dès le milieu du VIIe siècle avant l’ère chrétienne, vinrent y proposer des amphores vinaires, initiant une économie fondée sur l’échange vin/métal qui allait se révéler durable. Lorsqu’un siècle plus tard, d’autres commerçants, grecs cette fois, débarquèrent sur le littoral méridional pour y établir le port qui allait devenir Marseille, les Gaulois adoptèrent le vin hellène après le vin étrusque. Un vignoble fut même planté autour de Marseille, première trace d’une activité qui n’allait plus désormais cesser de croître et embellir. Lire la suite

Au commencement était la vigne

On a coutume de faire naître la vigne dans le Caucase Méridional entre la Turquie, l’Arménie et l’Iran, à peu près là où l’Arche de Noé se serait échouée. Mais la vigne poussait déjà en Europe Occidentale au miocène, 3° période de l’ère tertiaire.

« Dieu fit passer un vent sur la Terre et les eaux désenflèrent, .et au 7° mois, au 17° jour du mois, l’arche s’arrêta sur les Monts d’Ararat….. » « Alors Dieu parla ainsi à Noé : Sors de l’Arche, toi et ta femme, tes fils. »  « ..et à partir d’eux se fit le peuplement de toute la Terre ». Noé le cultivateur commença à planter de la vigne. (Genèse VIII, IX). Lire la suite