Comment conserver son Vin

« Je descends chercher du vin à la cave », dites cela à haute voix. C’est magique et déjà grisant.

De l’espace, de la fraîcheur, un peu de lumière : votre vin mérite un endroit où vivre tranquillement jusqu’au moment du service. « C’est la cave qui fait le vin » dit un vieux dicton. Que l’on soit oenologue averti ou simple amateur, on a toujours besoin d’un emplacement pour ranger les bouteilles.

Le vin est un produit vivant, donc fragile.Le local de stockage doit répondre à certains critères

La caractéristique essentielle d’une cave est de se trouver au sous-sol ; c’est le meilleur emplacement pour réunir de bonnes conditions de conservation, mais un cellier « sur terre » bien isolé peut convenir.

Les critères d’une bonne cave.

La cave idéale n’existe pas. Il faut respecter certaines conditions car le vin est fragile. La « cave » doit présenter les caractéristiques suivantes :

–  orientation au nord et ventilation par une porte ou un soupirail dans le même axe,
–   hygrométrie élevée (aux alentours de 75 %). La cave ne doit être ni trop sèche, ni trop humide,
–   température constante comprise entre 10° et 14° C,
–   obscurité,
–   propreté et absence d’odeur,
–   tranquillité,
–   sol de sable ou de gravier,
–   murs de pierre, de calcaire ou de brique.

Ce n’est pas une coïncidence si nos lointains ancêtres ne trouvèrent rien de mieux que de creuser leurs caves directement dans le roc. Parmi les qualités requises d’une bonne cave énoncées plus haut, seule l’orientation ne peut être modifiée. En revanche, avec un peu de courage et d’imagination, vous pouvez fort bien intervenir sur les autres facteurs :

  • L’obscurité : évitez les ouvertures qui laissent filtrer la lumière du jour ou les néons.

Une lumière trop vive risque d’oxyder le vin. Une ampoule de 40 w suffit. Ne laissez jamais la lumière allumée.

  • La température : il faut éviter absolument les grands écarts de température.

Méfiez-vous des conduits de chauffage ou d’eau chaude. Isolez-les, si besoin est, avec de la laine de verre. Au-delà de 14°, votre vin va évoluer plus rapidement que souhaité. Ne pas oublier de toujours laisser une aération dans la cave pour assurer un bon renouvellement de l’air.

  • L’humidité :

Excessive, elle favorisera l’apparition de moisissures sur les bouchons ; insuffisante, elle les desséchera. Dans les deux cas, les bouteilles seront couleuses. Recherchez le « dosage » idéal avec un hygromètre que vous achèterez à un prix fort modique dans un magasin d’optique. Mieux vaut une cave trop humide que trop sèche.L’humidité abusive abîme les étiquettes mais ne nuit pas au vin.
La sécheresse doit être combattue : utilisez un humidificateur électrique, ou bien posez dans votre cave une ou deux cuvettes d’eau.

  • Le calme :

Vos bouteilles ont horreur du mouvement, tout autant que des trépidations engendrées par les marteaux-piqueurs… ou le passage du métro. Les vibrations fatiguent le vin et précipitent son vieillissement et son déclin. Une couche de graviers contribue à diminuer ces vibrations parasites.

  • Les mauvaises odeurs :

Le bidon d’essence de la tondeuse, ou les fromages, les fruits, les peintures sont de forts mauvais compagnons pour le vin !

Si vous n’avez pas le bonheur de réunir toutes ces conditions, il vous reste la solution de la cave « clefs en main » que l’on a conçu pour les maisons individuelles. Enfin, si vous vivez dans un appartement privé de cave, offrez-vous le luxe d’une de ces armoires -celliers qui sont des armoires climatisées par compartiments. Il est indispensable de maintenir les bouteilles couchées dans des casiers (pour les alcools : debout). Le vin doit rester en contact avec le bouchon, ce qui empêchera celui-ci de se dessécher, et de laisser entrer l’air et avec lui toutes sortes de germes nocifs.

Comment ranger les bouteilles ?

Les bouteilles seront impérativement conservées couchées.

Il existe des casiers qui absorbent les vibrations et les écarts thermiques. Les vins livrés en caisses de bois peuvent y vieillir paisiblement. En revanche, sortez les bouteilles des cartons qui eux risquent de pourrir.

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *