La Taille cet hiver

La taille est presque terminée mais il reste les parcelles les plus gélives à tailler. Pour celles-ci il est possible de ne pas tailler le retour (cot).  Le débourrement se ferait alors sur les extrémités de la branche et donnerait une solution de secours dans le cas d’un gel au printemps avec une « aste » de rechange. Il suffirait de repasser tailler cette branche fin avril.

En effet, cet hiver peu froid et pluvieux nous préoccupe et nous fait craindre un risque de débourrement précoce puisque le froid n’est toujours pas au rendez-vous de ce mois de février.
Les arbres fruitiers débourrent et fleurissent déjà.

En viticulture le débourrement est une étape sensible. A l’abri dans sa bourre, le bourgeon peut résister à des températures négatives de 15 à 20 °C. Une fois cette phase amorcée, sa tolérance aux basses températures n’excède plus -2,5°C. C’est la raison des dégâts causés par les gelées printanières tardives; n’oublions pas le gel du 21 avril 1991!.

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *