Conseils Pratiques pour les 3 gestes de la Dégustation

Quelques conseils pratiques pour réussir les 3 gestes de la dégustation.

Quelques conseils pour le « coup d’oeil », 

La couleur naît de la lumière. la meilleure observation est effectuée par transparence, à la lumière du jour, à défaut face à une source lumineuse artificielle. L’éclairage doit être neutre afin de respecter toutes les nuances de coloration; il faut éviter les éclairages fluorescents. La source lumineuse doit se trouver en face du verre. Elle doit être de bonne intensité mais pas trop forte.

Conseils pratiques pour bien effectuer le « coup de nez « .

Pour l’acquisition d’une mémoire des arômes, il convient de rassembler des lots de produits aromatiques, cosmétiques, alimentaires, etc. Aiguisez votre acuité sensorielle en cherchant à déceler les arômes ou les composants d’un plat.

  • Choix du verre : le verre dit « Angoulême » à forme tulipe renflée à la base et resserré dans le haut paraît le plus approprié.
  • Volume du vin dans le verre : celui-ci, d’un volume total de 25 cl environ, doit être rempli seulement au 1/3.
  • Tenue du verre : prendre le verre par le pied. Donner un coup de poignet toutes les 15 à 20 secondes pour agiter le vin, pour faire sortir les arômes de volatilité moyenne : fleurs, fruits, herbes, et sentez entre.

Agitation continue pour libérer les arômes lourds et de brefs arrêts pour flairer. Respirer les arômes qui restent attachés au verre après l’avoir vidé.
Le coup de nez livre les effluves capiteux, faits de l’odeur des tanins du vin. Prenez votre temps pour déguster.

Conseils pratiques pour la dégustation:

  • La température est importante pour bien apprécier la dégustation. La température à laquelle on déguste un vin est d’environ 18° C pour un vin rouge. Une température plus basse permettra de faire ressortir les défauts. Pour les vins blancs elle doit être de 8 à10° C .
  • Le moment : avant un repas, quant on a faim .Elle doit être réalisée entre 9 heures et 11 heures, ou vers 18 heures.
  • Prendre une gorgée et la mastiquer

Procéder à la dégustation de deux vins blancs secs.
Goûtez-les l’un après l’autre (crachez), notez quel est le plus et le moins acide. Goûter à nouveau et apprécier leur différence de moelleux. Il est conseillé de ramasser le vin en avant de la bouche.

Pour la dégustation de vins rouges, comparez au départ des vins rouges de même cépage, mais de terroirs et millésimes différents.
L’avaler mais continuer à mâcher. Vous devez vous concentrer sur la persistance des saveurs.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *